• FittoniaVoici encore une jolie plante bien que je rencontre quelques difficultés avec cette petite capricieuse qui demande en permanence une certaine humidité couplée à une certaine chaleur. Le fittonia demande un drainage parfait et son système racinaire pourrit au premier excès d'eau.

    Quand je lis : << longévité pas plus de 3 mois pour un débutant, renouvelez la plante sans cesse >> je comprends mes difficultés !!

    Il existe 2 espèces, on cultive surtout Argyroneura aux nervures ivoire et Pearcei aux nervures rouges.

    Appellation courante : Pas d'autre connu

    Famille : Acanthaceae.

    Lumière : apprécie une luminosité faible et redoute le soleil direct

    Arrosage : ne jamais laisser la terre se dessécher mais surtout ne jamais détremper.

    Terre : un mélange 50/50 tourbe brune et de terreau d'écorce, le substrat devant être à la fois spongieux et aéré.

    Engrais : d'avril à septembre,  par rapport au dosage conseillé.

    Rempotage : l'idéal c'est de le faire aussitôt après l'achat, puis tous les ans de mi-février à fin mars dans une terrine ou une coupe car la plante se développe surtout en largeur.

    Parasites et maladies : pucerons et mouches blanches mais peu fréquents.

    Multiplication : par bouturage d'extrémité de tige dans l'eau, très facile à réussir.

    Pour finir : si je souhaite avoir cette plante en continu chez moi je dois savoir que j'aurai souvent des pertes, donc faire souvent des boutures !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ligustrum sinenseLigustrum sinense

    Je ne suis pas experte en bonsaï alors je redoute d'en acheter un, parce qu'ils sont beaucoup plus chers que des plantes classiques et si je n'arrive pas à le garder, je suis doublement déçue.

    Mon fils, est passé outre de ma réticence et m'en a offert un.

    C'est plutôt un bonsaï d'extérieur mais peut être également cultivé à l'intérieur mais dans ce cas sera plus exigent en soins.

    J'ai de la chance car c'est une espèce facile à entretenir et parfaite pour les débutants.

    Jusqu'à présent tout va bien…

    Appellation courante : troène de Chine

    Famille : Oleaceae.

    Lumière : pas d'exigence, tolère le soleil ou la mi- ombre

    Arrosage : très gourmand en eau, ne  jamais laisser sécher la motte (mais en vidant bien l'excès d'eau dans la soucoupe).

    Terre : bien drainée mais supporte tous les sols (acide, alcalin et même calcaire).

    Engrais : engrais spécial bonsaï

    Rempotage : les racines se développent très vite, penser à le rempoter au printemps.

    Parasites et maladies : résistant aux maladies mais sensible aux aleuroles

    Multiplication : par bouturage de tige aoutée mais je ne préfère pas déranger sa ramure.

    Pour finir : c'est ma plante chouchoute en ce moment et je la surveille comme le lait sur le feu !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Je viens de craquer pour un ma.gni.fique Begonia Dragon Wing !

    C'est une plante sans trop d'entretien puisque que l'on n'a pas besoin d'enlever les fleurs fanées car les nouvelles remplacent les anciennes.

    J'en possède déjà un à fleurs roses venant d'une bouture, donc toute petite. Mais aujourd'hui j'en ai pris un pot de 22 cm avec des fleurs rouges pour changer.

    C'est une  plante facile,  vivace donc que je pourrai garder à l'intérieur cet hiver.

    Elle supporte bien  la  chaleur, pousse vite et est peu exigeante sur l'exposition, c'est vraiment une plante royale !

    Faire juste  un arrosage régulier durant les fortes chaleurs, mais comme toutes les autres plantes.

    Dernier point positif, le bégonia Dragon se bouture facilement dans l'eau.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • MuflierLe muflier

    Famille : Scrophulariaceae

    Rusticité : - 5°

    Le muflier appelé aussi tête de lion est une vivace mais qui est généralement cultivée comme une annuelle, voire une bisannuelle, car elle est peu rustique mais résiste à des hivers peu rigoureux et repart dans ce cas au printemps.

    Elle offre un large choix de couleurs du rose au jaune en passant par le violet, le pourpre, le blanc et le orange.

    En laissant les mufliers en place ils se ressèmeront spontanément d’année en année s'il n'y a pas de grandes gelées.

    Emplacement : préfère le soleil mais accepte également la mi- ombre lumineuse.

    L'entretien : Maintenir le sol toujours légèrement humide, de la plantation jusqu’à la fin de la floraison et lors des fortes chaleurs arroser le soir afin d’éviter le dessèchement.

    La plantation :Un  terreau pour plantes fleuries spécial géranium, le même pour toutes mes plantations.

    Le suivi pendant la saison : Couper les fleurs fanées pour garder une belle floraison tout l'été et apporter le l'engrais liquide chaque semaine.

    Les abeilles raffolent du muflier car c'est une plante mellifère.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'osteospermumFamille : Asteraceae

    Rusticité : - 8°

    C'est la grande réussite de mon balcon, autant le pélargonium végète autant cette jolie fleur qui ressemble aux marguerites prospère et m'offre une floraison magnifique malgré le peu de soleil du début du mois de mai.

    Je suis tellement emballée que j'en ai racheté un nouveau pot cet après-midi !

    L'osteospermum est une plante dont les pétales s'ouvrent le matin et se referment le soir, les tiges sont fièrement dressées et embellissent mon balcon.

    Emplacement : N'est pas exigeante concernant le soleil, accepte bien la situation Nord-Ouest.

    L'entretien : Arroser normalement puis une fois bien installée est moins exigeante sur ses besoins en eau.

    La plantation : Un terreau pour plantes fleuries spécial géranium, le même pour toutes mes plantations.

    Le suivi pendant la saison : Couper les fleurs fanées pour garder une belle floraison tout l'été.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'orchidée CambriaQuand j'ai vu cette orchidée, je l'ai trouvé si belle, jaune d'or et joliment mouchetée de marron j'ai pensé alors  que sa culture devait être difficile.

    Surprise ! Elle  est aussi facile de culture  que  la  phalaenopsis, si l'on respecte quelques conseils simples.

    L'orchidée Cambria fleurit une grande partie de l'année et ses fleurs durent entre 2 et 4 semaines.

    Lumière : placée dans un endroit lumineux, mais sans soleil direct, aime se trouver devant une fenêtre.

    Arrosage : Une fois par semaine avec une eau non calcaire, (j'utilise de l'eau de Volvic) sans laisser  l'eau dans la  soucoupe. Les racines ne doivent jamais sécher. L'hiver réduire les arrosages et si l'air  est sec on peut vaporiser le feuillage.

    Terre : Un mélange spécial orchidées vendu dans le commerce.

    Engrais : Apporter de l’engrais pour orchidée en général de mai à septembre, le dosage doit être au moins de moitié par rapport à la dose indiqué sur l’emballage.

    Rempotage : il s'effectue au printemps ou à l'automne  mais jamais pendant la floraison, tous les ans ou tous les deux ans dans un mélange "spécial orchidées" à base d'écorce de pin en supprimant si nécessaire 1  ou 2 des plus anciens pseudobulbes avec les vieilles racines qui y sont attachées dans un pot d'un diamètre égal ou supérieur de 2 cm au pot précédent en tassant le mélange.

    Parasites et maladies : Attention aux pucerons.

    Comment faire refleurir l'orchidée Cambria ?

    Quand  la floraison est terminée il faut couper la tige florale à ras car  la Cambria ne refleurit pas sur ses anciens pseudobulbes.

    Pour induire la floraison, il faut un écart de température de 5 à 10°  entre le jour et la nuit. L'idéal est de la mettre dehors  quand les températures nocturnes dépassent les 10°.

    L’arrivée de nouvelles feuilles indique que la plante entre en période de croissance.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique