• YuccaLes Yucca sont des plantes presque indestructibles, j'ai entendu parler qu'elles servaient pour délimiter des frontières en Amérique du sud, leur lieu d'origine. Elles sont depuis devenues des plantes d'intérieur populaires et peu chères. Très élégantes et pouvant décorer des endroits importants.

    Les tiges ligneuses du Yucca arrivent chez nous, coupées un peu comme des troncs d'arbres miniatures. Dans les pépinières ces sections de tiges sont plantées dans de la tourbe et elles produisent des racines puis des feuilles, montrant ainsi le caractère vigoureux de ces plantes splendides !

    Famille : agavaceae.

    Lumière : le Yucca a besoin de beaucoup de lumière et supporte le plein soleil, mais il survit longtemps avec une lumière modérée (dans ce cas laisser le terreau pratiquement sec).

    Arrosage : il a besoin de beaucoup d'eau mais il faut bien maîtriser l'arrosage car il ne faut pas non plus trop arroser ni laisser séjourner les racines dans l'eau. L'hiver il faut laisser le sol assez sec.

    Terre : un bon mélange à base de terreau et préférer des pots d'argile car les pots plastiques sont trop légers pour cette plante souvent lourde. 

    Engrais : les plantes adultes aiment recevoir de l'engrais liquide à chaque arrosage ou bien de l'engrais solide peut être inséré dans le sol.

    Rempotage : le moins possible car le yucca aime être à l'étroit, donc tant que la plante tient dans son pot ne rien changer.

    Parasites et maladies : attention au botrytis si la plante est trop arrosée.

    Multiplication : très simple en coupant une tige et en la mettant dans l'eau tout simplement, ensuite on se retrouve avec une plante sans le tronc habituel.

    Pour finir : une plante hyper facile que l'on retrouve dans beaucoup de foyers. 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • HaworthiaJe me découvre une nouvelle plante : un Haworthia !!

    Effectivement j'ai confondu cette plante avec un Aloes, je trouve que ces plantes se ressemble un peu pour une non-professionnelle comme moi car c'est une succulente à rosettes comme l'Aloe.

    La mienne porte des petites protubérances blanches à la surface des feuilles (d'autres ont des feuilles translucides).

    Appellation courante : inconnue

    Famille : liliaceae.

    Lumière : vive mais sans ensoleillement direct.

    Arrosage : demande très peu d'arrosage, l'hiver laisser presque sec.

    Terre : terreau + sable.

    Engrais : un peu pendant la période de croissance

    Rempotage : un mélange identique aux cactées.

    Parasites et maladies : je ne pense pas que cette plante soit fragile ni sujette aux parasites.

    Multiplication : par repiquage des jeunes pousses qui surgissent au pied de la plante.

    Pour finir : ma plante est restée dans un endroit froid cet hiver sans paraître en souffrir.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • TradescantiaLes Tradescantia font partie des plantes les plus faciles et les plus économiques, c'est d'ailleurs une des premières que j'ai cultivée et bouturée très simplement. Avec un peu de soin et un peu d'attention elles vous remercient par leur croissance rapide. Il existe de nombreuses variétés avec très peu de différence, par exemple :

    ZebrinaZebrina pendula dont les feuilles de couleur pourpre sur la face inférieure et rayée de blanc argenté sur la face supérieure

    Appellation courante : misère.

    Famille : commelinaceae.

    Lumière : Pour qu'elles gardent leur couleur panachée il faut un maximum de lumière à l'abri du soleil de midi en été.

    Arrosage : régulier mais les feuilles deviennent ternes si le sol est trop humide. En hiver elles ont besoin d'un peu moins d'eau et sont sujettes à la pourriture des racines si l'arrosage est excessif.

    Terre : à base de terreau.

    Engrais : elles apprécient un léger apport d'engrais liquide à chaque arrosage en les espaçant en hiver sans les arrêter complètement.

    Rempotage : un bon mélange de rempotage à base de terreau.

    Parasites et maladies : surtout sensible aux araignées rouges.

    Multiplication : extrêmement facile dans l'eau en prélevant des boutures de tiges et l'on obtient très vite des racines.

    Pour finir : Il est préférables d'enlever les tiges vertes qui apparaissent car elles sont très vigoureuses et perdent rapidement leurs panachures gâtant ainsi l'apparence des plantes.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Je viens d'apprendre son nom : Sedum rupestre, ça pousse comme du chiendent et il se multiple rapidement.

    Ici il se trouve au soleil, j'espère qu'il supportera une exposition NO dans mon nouvel appartement !

    affaire à suivre...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mon dernier bébé reçu est un Episcia blue nile, le voici rempoté dans un mélange terrau + sable + un peu de terre de bruyère.

    La beauté des feuilles ainsi que le coloris me donne envie d'en acheter d'autres...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Encore un mystère : le nom de cette plante !

    J'ai trouvé une plante à l'abandon, j'ai prélevé 2 petites tiges que j'ai fait bouturer très facilement dans l'eau.

    Les voici en pot et elles poussent très bien.

    Le dessous des feuilles avec ses nervures rouges me font penser à un Coleus... ?

    Ai-je raison ?

    Merci de m'aider à l'identifier 

    Quel est son nom ? (n°2)Quel est son nom ? (n°2)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires